Coupe du monde 2018 : Les Bleus régalent

Au cours d’un match totalement fou, la France est parvenue à éliminer l’Argentine sur un score de quatre buts à trois. Benjamin Pavard a inscrit son premier but sous la tunique Bleu. Et Kylian Mbappé a de nouveau étalé toute sa classe. Les hommes de Didier Deschamps s’avancent en quart de finale avec beaucoup de certitudes.

Direction les quarts de finale ! France-Argentine, l’affiche était belle, alléchante, séduisante. Et elle a tenu toutes ses promesses. Les hommes de Didier Deschamps ont parfaitement su répondre aux critiques nées de ce dernier match en phase de groupe face au Danemark. Un match bien terne qu’il a fallu vite oublier. Un peu à l’image de son parcours dans cette phase de groupe. Pour mieux se projeter sur ce huitième de finale donc. Et nous offrir un match d’anthologie.

Face à l’Albiceleste, les Bleus se sont métamorphosés, proposant un jeu séduisant, bien loin de celui proposé en phase de groupe. Le jour et la nuit. Et c’est ce qu’il fallait pour faire plier l’Argentine et espérer embêter et bouger les hommes de Jorge Sampaoli.

Et pour sonner la révolte Bleu, c’est Kylian Mbappé qui montra la voie en premier à ses partenaires. A la onzième minute de jeu, la jeune pépite française récupère le ballon et déclenche alors une terrible accélération de sa moitié de terrain. Laissant sur place toute la défense de l’Argentine. Inarrêtable, perforant une défense Argentine totalement aux abois. Il finira sa folle chevauchée par terre, dans la surface de réparation, accroché irrégulièrement par Marcus Rojo. La sentence de monsieur Faghani est irrévocable. En montrant le point de penalty, les supporters Bleus exultent. Charge alors à Antoine Griezmann de terminer le travail en trompant Armani, le portier argentin. Il a au bout de son pied, la possible ouverture du score de son équipe. Et c’est avec sang-froid que l’attaquant de l’Atlético de Madrid envoya la balle au fond des filets. Et la France mène 1-0 (13ème minute).

Di Maria, un bijou pour l’espoir

Durant trente minutes, l’Équipe de France propose une prestation de très haute qualité. Jouant sur Kylian Mbappé, imprenable et virevoltant sur son coté. Avec un Paul Pogba qui a retrouvé son plus beau football, jouant juste, toujours dans le bon tempo et vers l’avant. Kanté et Matuidi ont fait le job en coupant toute relation entre Messi et ses partenaires.   Mais peu à peu, le onze tricolore va commencer à gérer cette maigre avance. Et va peu à peu reculer pour finalement rentrer aux vestiaires en encaissant un but évitable.

Angel Di Maria, seul à une trentaine de mètres des buts d’Hugo Lloris hérite d’un ballon de son coéquipier Banega. L’attaquant du Paris-saint-Germain, qui n’avait jusque-là rien montré de très brillant dans ce Mondial, jouant souvent en forçant son jeu, prend alors tout son temps pour contrôler la balle, et arme sa frappe. Une lourde frappe sur laquelle aucun défenseur français ne peut apporter son aide. Lloris se détend et pars du bon côté. Mais trop juste pour arrêter la balle qui vient se loger en pleine lucarne. Angel Di Maria vient alors de rappeler aux différents observateurs qu’il n’avait pas perdu sa patte et sa qualité de frappe qui en a fait un buteur et attaquant redoutable et redouté. Un pur régale qui ne fait donc pas les affaires des français. Et qui va relancer les argentins.

Kylian Mbappé, évidemment

Forts de leur égalisation on sent alors les Bleus légèrement déstabilisés par les argentins. Qui plus est après avoir concédé ce deuxième but. A présent il n’y a plus le choix, il faut attaquer. Mené deux buts à un à la 58ème de jeu par un but de Mercado, les Bleus se sont donc remobilisés. Et comme souvent quand le onze tricolore est à la recherche de solutions offensives, c’est Kylian Mbappé qui se distingue. Et de quelle manière !

A seulement dix-neuf ans, ce qu’il a réalisé cet après-midi est totalement génial. En inscrivant un doublé en quatre minutes, il a tout simplement permis à son équipe de sortir l’Argentine, vice-championne du monde ! Et d’étaler aux yeux du monde entier pourquoi il était considéré comme un crack.

A la soixante-quatrième minute de jeu, et alors que la balle est perdue au milieu de jambes argentines et françaises, les deux équipes cafouillant pour récupérer ce ballon, surgit Kylian Mbappé. Il fit l’accélération qu’il fallait sur deux-trois mètres, assez pour prendre l’avantage sur son vis-à-vis argentin dans la surface et frappe au but d’un tir croisé. Armani n’est pas non plus exempt de tout reproche, se trouant dans sa sortie. Et voilà la France qui mène trois buts à deux. Pas suffisant pour la jeune pépite française qui avait apparemment des fourmis dans les jambes. Et quatre minutes plus tard, après une contre-attaque éclair et bien servi par l’attaquant de Chelsea Olivier Giroud, Kylian Mbappé trompe à nouveau Armani. Les Bleus mènent alors quatre buts à deux. D’un coup, alors qu’une participation aux quarts de finale n’était pas si évidente peu de temps avant, l’horizon s’éclaircissait. Et laissait percevoir ces quarts de finale qui lui tendaient les mains.

Benjamin Pavard, première

Peu avant, c’était Benjamin Pavard qui permettait aux Bleus de revenir à deux partout. Et de se remettre à l’endroit dans ce match. Un but qui lui permet également d’inscrire son premier but en Équipe de France. Et de quelle façon ! A la retombée d’un centre raté d’Hernandez, Benjamin Pavard, situé à l’extérieur de la surface de réparation côté droit repend la balle comme elle vient d’une sublime demi-volée. La balle vient alors se loger dans la lucarne d’Armani. Un but qui fera sans doute le tour du monde. Et qui restera dans les annales de l’histoire du football français. A l’image de ce match.

Les argentins inscriront un troisième but par Sergio Aguero dans les ultimes minutes de jeu (90+3). Suffisant pour distiller un peu de doute dans les rangs français. Et rendre une fin de match tendue et électrique. Matuidi en fera d’ailleurs les frais en écopant d’un carton jaune. Une fin de match que Florian Thauvin n’oubliera pas. L’attaquant de l’olympique de Marseille a vu son sélectionneur lui offrir quelques minutes de jeu en entrant à la place de Kylian Mbappé. Un joli geste de la part de Didier Deschamps pour récompenser son joueur. Et faire souffler un joueur clé pour lui. Les Bleus laisseront donc passer l’orage pour s’imposer quatre buts à trois après une dernière frayeur dans les ultimes secondes de jeu. Et c’est ainsi que les Bleus se sont donc hissés en quarts de finale de cette Coupe du monde. Un quart de finale où ils affronteront soit l’Uruguay, soit le Portugal. Et une possible revanche de la finale de l’Euro 2016 perdu par les Bleus face au Portugal ?

Logo

 

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :