Pauline Ranvier, l’escrime comme étendard

Pauline Ranvier, vice-championne du monde de fleuret en 2019, ne rate pas une occasion pour faire connaître sa discipline. Auteure de plusieurs vidéos afin de promouvoir son sport, elle apporte avec originalité, humour et émotion une nouvelle approche de sa discipline. 

Nous sommes le 9 décembre 2020. Sur Instagram, Pauline Ranvier annonce la sortie prochaine d’un projet qu’elle a à cœur de dévoiler. Une photo d’elle, prise de nuit en plein Paris, où l’on devine en arrière-plan, la Tour Eiffel. Sur la photo, on la voit accompagnée de sa partenaire d’escrime Anita Blaze. Tenue d’escrime sur elles, l’élégance est de mise. A l’image du projet qu’elle se prépare à dévoiler. La légende qui accompagne la photo ne laisse rien au doute. La grâce de son sport sera bien au cœur de son projet. Comme elle l’indique en légende, « Le but ? Montrer l’élégance, la beauté et l’authenticité de l’escrime associée à la plus belle ville du monde. Mais aussi de partager des valeurs fortes qu’elles soient humaines ou sportives. ». Le décor est planté. 

Quatre jours plus tard, le 13 décembre, Pauline Ranvier met fin au suspense. La vidéo publiée (réalisée par Phileas Images), nous voilà partis pour une minute cinquante secondes de frissons. Tout au long de sa vidéo intitulée « Paris X Fencing », elle nous emmène dans son univers au cours d’une traversée de Paris magique. Tout en chorégraphie sur une musique entraînante. 

Tel un match, Anita Blaze et Pauline Ranvier manient le fer avec grâce en s’offrant la plus belle des virées dans un Paris nocturne et désert. Une mise en scène travaillée où soudain, Paris devient escrime. Où bitume et pavés forment une piste sans fin. Où les feux de circulation passant au vert ou au rouge ne sont pas sans rappeler les lumières vertes et rouges qui s’allument lors d’un match en compétition.

De Paris, Pauline en fait son terrain de jeu. En hauteur surplombant la capitale depuis Montmartre, le duo est propulsé tour à tour devant la Tour Eiffel, puis l’Opéra Garnier, avant de se retrouver sous le pont de Bir-Hakheim. Puis direction la plus belle avenue du monde, au beau milieu des Champs-Élysées. Des allers-retours incessants aux quatre coins de Paris où triomphe l’escrime. Car si tout se déroule de nuit, cela n’empêche pas de mettre en lumière toute la beauté et les valeurs que peuvent véhiculer son sport. Regardez plutôt.

Une deuxième vidéo toute en originalité

Après cette première vidéo, Pauline Ranvier ne s’en est pas arrêtée là. En février dernier, le 13 très précisément, elle récidive et nous offre une nouvelle vidéo tout en originalité de par sa mise en scène. Une vidéo d’une trentaine de secondes à peine qui suffit pour faire mouche. Au début de la vidéo, on la voit invoquer en duel son amie Charlotte Lembach. Ou quand le sabre va à l’encontre du fleuret. Au cours des premières secondes, on les voit toutes les deux en tenue de compétition évoluant sur une piste au milieu d’une grande salle.  Mais très vite, les deux athlètes vont changer d’apparence… Pour ne devenir que deux corps articulés en bâtonnets de couleurs évoluant sur un fond noir ! Une formidable idée, où comme on peut le voir, élégance et originalité se marient à merveille. 

L’hommage aux Daft Punk

Et comme on dit, jamais deux sans trois ! L’annonce il y a quelques jours des Daft Punk de se séparer n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Il n’en fallait pas tant en effet pour donner envie à Pauline Ranvier de tourner une nouvelle vidéo. Un hommage à ce groupe mythique avec pour sujet principal… l’escrime, évidemment. Trente secondes drôles et décalées où elle se déhanche en tenue d’escrime sur leur tube culte « Harder Better Faster ». Une vidéo où elle a invité pour l’occasion son amie et escrimeuse Solène Butruille. Tout à tour, tandis que les paroles apparaissent dans des ballons, elles les éclatent avec une précision sans faille.

De belles idées et mises en scènes visuelles qui ne peuvent que profiter à la mise en lumière de son sport. A travers ces différentes créations, Pauline Ranvier nous montre une nouvelle image de sa discipline. Dont on a très vite envie de s’initier !

Alexandre HOMAR.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :